Situation sécuritaire

Landeninfo / Situation sécuritaire
Français

Le 20 juillet 2015, 32 jeunes militants socialistes qui voulaient participer à la reconstruction de Kobane ont été tués dans un attentat à Suruc, près de la frontière syrienne. Cet attentat revendiqué par Daesh s’est inscrit dans un contexte de tensions croissantes entre les autorités turques et les militants kurdes. Ceux-ci ont estimé que l’AKP était « complice » de l’attentat du fait de sa tolérance envers Daesh. Les réactions violentes du PKK et des autorités turques suite à l’attentat ont marqué la fin de deux années de processus de paix en Turquie et ont inauguré la reprise de la lutte armée entre le PKK et les autorités turques qui se poursuit encore à l’heure actuelle.

Depuis la fin du mois de juillet 2015, des combats ont lieu pratiquement tous les jours entre le PKK (et d’autres groupes qui lui sont affiliés tels le YDG-H et le YPS) et les forces de sécurité turques.

Les combats les plus intenses ont lieu dans des zones urbaines placées sous couvre-feu par les forces de sécurité turques qui tentent d’en reprendre le contrôle aux groupes armés kurdes. Dans le contexte de ces affrontements, d’après des sources non-gouvernementales, plus de 300 civils ont été tués depuis l’été 2015 dans certaines localités du sud-est, la plupart dans des zones urbaines durant les périodes de couvre-feu. Ces couvre-feux s’accompagnent également de mesures de sécurité draconiennes qui ont eu des répercussions négatives quant à l’accès aux services de base pour les habitants de ces zones. Plusieurs observateurs internationaux reporochent aux autorités un usage abusif de la force et de ne pas respecter les droits fondamentaux des civils pris dans les opérations de sécurité.

Les combats se produisent dans l’est et surtout le sud-est de la Turquie. La plupart des combats- et ceux ayant causé le plus de victimes, tant militaires que civiles- ont lieu dans quelques villes des provinces de Mardin, Sirnak et Diyarbakir.

En dehors des zones affectées par les combats entre les forces de sécurité turques et les groupes armés kurdes, le Turquie a connu plusieurs attentats terroristes meurtriers durant la période couverte par cette recherche. Le 10 octobre 2015, à Ankara, deux kamikazes ayant des liens avec Daesh se sont fait exploser, causant la mort de 102 personnes. Le 12 janvier 2016, un autre attentat suicide attribué à Daesh a causé la mort d’une dizaine de touristes dans le centre de Istanbul. Le 17 févier 2016, plus de 30 personnes ont été tuées dans un attentat contre des militaires dans le centre de Ankara, attentat revendiqué par le TAK, groupe considéré comme émanant du PKK. Le 14 mars 2016, au moins 36 civils ont été tués dans un nouvel attentat à Ankara, lui aussi revendiqué par le TAK.

Le pays a connu deux élections législatives, les 7 juin et 1er novembre 2015. Suite au scrutin di 1er novembre, l’AKP a décroché une majorité absolue et a donc été en mesure de former un gouvernement seul.

Politique de traitement

Pas disponible

Land: 
Turquie

Contact

Pour les demandeurs d’asile

WTC II

Boulevard du Roi Albert II, 26 A
1000 Bruxelles

Pour les visiteurs

WTC II

Boulevard du Roi Albert II, 28-30
1000 Bruxelles

Vous cherchez des informations plus spécifiques en matière de « contact » ? Toutes les coordonnées de contact se trouvent sous « Contact  ».