Les statistiques d'asile du mois de décembre 2016

Le CGRA a publié les chiffres d’asile du mois de décembre 2016.

ÉVOLUTION

  • En décembre 2016, l’OE a enregistré 1.579 demandeurs d’asile en Belgique. Chaque personne (enfants compris) est comptabilisée en tant que demandeur d’asile.
  • Cela correspond à une légère diminution de 2,2 % par rapport au mois de novembre 2016 (1.614).
  • Le nombre de demandeurs d’asile totalisés en décembre 2016 est plus que trois fois inférieur en comparaison avec le nombre de demandeurs enregistrés en décembre 2015 (5.238 ).
  • Le nombre de demandes d’asile moins élevé en 2016 comparativement à l’année 2015 est principalement dû à une forte diminution du nombre de personnes originaires :
    • de Syrie : de 867 par mois en moyenne en 2015 à 230 par mois en moyenne en 2016, soit près de 4 fois moins.
    • d’Afghanistan : de 692 par mois en moyenne en 2015 à 230 par mois en moyenne en 2016, soit 3 fois moins.
    • d’Irak : de 789 par mois en moyenne en 2015 à 98 par mois en moyenne en 2016, soit 8 fois moins.
    • L’Afghanistan La Syrie, et l’Iraq restent toutefois en tête du top 10 des pays d’origine des demandeurs d’asile en 2016. Ces trois pays représentent 36 % de l’ensemble des demandeurs d’asile en 2016 contre 63 % en 2015.
  • En décembre 2016, avec 260 demandes, soit 16,5 % du nombre total, la Syrie était le principal pays d’origine des demandeurs d’asile en Belgique. L’Afghanistan (146 demandes, soit 9,2 %), la Turquie (106 demandes, soit 6,7 %), l’Irak (104 demandes, soit 6,6 %) et la Palestine (72 demandes, soit 4,6 %) complètent le top 5.
  • En décembre 2016, 114 mineurs (autoproclamés) non accompagnés par un (des) parent(s) ont demandé l’asile en Belgique.

DÉCISIONS

  • En décembre 2016, le CGRA a pris 2.001 décisions. Ces décisions concernent 2.490 personnes.
  • En 2016, le CGRA a pris un total de 22.207 décisions (correspondant à 27.678 personnes), soit 30 % de plus que durant toute l’année 2015 (16.929). Il s’agit du plus grand nombre de décisions pris par le CGRA durant les presque 30 ans de son existence.
  • En 2016, le taux de protection accordé par le CGRA, soit la reconnaissance du statut de réfugié (45,8 %) ou l’octroi du statut de protection subsidiaire (11,9 %) par rapport au nombre total de personnes qui ont fait l’objet d’une décision finale est de 57,7 %.
  • En chiffres absolus, le CGRA a accordé un statut d’asile à 15.478 personnes en 2016.

ARRIÉRÉ

  • La charge de travail totale du CGRA est le nombre de dossiers pour lesquels le CGRA n’a pas encore pris de décision. Fin décembre 2016, la charge de travail totale s’élevait à 14.815 dossiers. On peut considérer que 5.000 dossiers constituent une charge de travail normale. L’arriéré réel du CGRA se situe dès lors sous la barre des 10.000 dossiers.
12 Janvier 2017

Nouvelle adresse CGRA