Introduire une demande de protection internationale

 

L’introduction d’une demande auprès de l’OE se déroule en trois phases. Lors de la première phase, l’étranger formule personnellement sa demande à l’OE. Ce faisant, il indique clairement son intention d’introduire une demande de protection internationale. Cela se fait dans le centre d’arrivée de l’OE, auprès du directeur d’un établissement pénitentiaire ou d’un centre fermé ou à la frontière.

L’OE enregistre ensuite la demande, en effectuant les démarches suivantes :

  • enregistrer les données d’identité du demandeur
  • réceptionner les documents pertinents que dépose le demandeur
  • enregistrer l’adresse à laquelle l’OE, et plus tard le CGRA, peuvent envoyer la correspondance
  • prendre une photo du demandeur
  • prendre les empreintes digitales du demandeur (à partir de 14 ans). Elles permettent à l’OE de vérifier si le demandeur a déjà introduit une demande dans un autre pays de l’UE et s’il est entré dans l’UE via un autre pays que la Belgique
  • effectuer un examen médical
  • déterminer le rôle linguistique (FR/NL) de la procédure

Le demandeur reçoit alors une preuve d’enregistrement.

Enfin, le demandeur peut effectivement introduire sa demande, et ce à une date indiquée par l’OE. À ce stade, le demandeur signale s’il a besoin de l’aide d’un interprète. Il remplit le questionnaire du CGRA. Durant cette phase, l’OE vérifie également si le demandeur a des besoins procéduraux spéciaux.

Nouvelle adresse CGRA