L'enregistrement du demandeur

L’étranger fait une demande de protection internationale auprès de l’Office des étrangers (OE), qui enregistre celle-ci. L’étranger doit ensuite introduire effectivement sa demande. L’OE détermine la langue de la procédure d’asile et pose un certain nombre de questions au demandeur concernant ses données personnelles. Lors de son enregistrement, le demandeur remet tous les documents pertinents dont il dispose.

Quel pays est responsable?

L’OE vérifie si la Belgique est responsable pour l’examen de la demande de protection internationale et applique à cette fin le « règlement Dublin III ».

Le questionnaire

À l’OE, le demandeur remplit un questionnaire du CGRA avec l’aide d’un interprète. Ce questionnaire sonde les raisons pour lesquelles il a fui son pays d’origine. À partir de la deuxième demande, le demandeur doit mentionner les nouveaux éléments.

Le collaborateur de l’OE relit le questionnaire au demandeur et celui-ci le signe pour accord.

L’OE transmet le dossier au CGRA, qui l’examinera en détail.

L'accueil et l'accompagnement

Après l’enregistrement de sa demande de protection internationale, le demandeur peut s’adresser à Fedasil pour se voir attribuer une place d’accueil, une aide matérielle et un accompagnement social, juridique et médical.

La Belgique compte une cinquantaine de centres d’accueil qui sont gérés par Fedasil ou l’un de ses partenaires (la Croix-Rouge par exemple). Ce sont des centres ouverts et ils offrent tous les mêmes services : un accueil, un accompagnement, un encadrement au quotidien ainsi des activités de proximité.

Nouvelle adresse CGRA