Le CGRA reçoit le dossier de l’Office des étrangers (OE). Par le biais d’une lettre de convocation, le CGRA invite le demandeur à un entretien personnel dans ses bureaux à Bruxelles. Au cours de l’entretien personnel, le demandeur peut expliquer pourquoi il a quitté son pays d’origine.

L’entretien personnel au CGRA est un moment important de la procédure d’asile. Au cours de l’entretien personnel, le demandeur peut expliquer pourquoi il a quitté son pays d’origine. Un interprète traduit les questions du collaborateur (l’« officier de protection ») du CGRA, ainsi que les déclarations du demandeur lorsque celui-ci a signalé à l’OE avoir besoin de l’assistance d’un interprète.

Une personne qui a introduit une demande de protection internationale en Belgique peut mettre fin à la procédure d’asile avant que le commissaire général aux réfugiés et aux apatrides ait pris une décision. Le demandeur doit renoncer personnellement à sa procédure d’asile au CGRA. Cette renonciation a d’importantes conséquences.

Chaque demandeur a droit à l’assistance juridique d’un avocat. Une personne de confiance peut également assister le demandeur. Tant l’avocat que la personne de confiance peut être présent(e) pendant l’entretien personnel.

Nouvelle adresse CGRA