Après l’entretien personnel, l’officier de protection examine la demande de protection internationale.

Il vérifie si :

  • les déclarations et les éléments de preuve sont crédibles
  • la demande satisfait aux critères de la Convention de Genève
  • le demandeur entre en considération pour le statut de protection subsidiaire.

L’officier de protection qui évalue la demande a une formation universitaire et est spécialisé dans le droit d’asile. Il a une connaissance approfondie des pays d’origine des demandeurs de protection internationale.

Sur la base de ses connaissances et de son expérience, l’officier de protection peut :

  • constater si les documents déposés par le demandeur sont pertinents et authentiques
  • comparer les déclarations du demandeur avec la situation dans le pays d'origine.

L’officier de protection peut poser des questions aux chercheurs du Cedoca, qui suivent de près l’actualité, la situation des droits de l’homme ainsi que les conditions de sécurité dans ces pays.

Nouvelle adresse CGRA