EASO COI Report. Indicateurs socio-économiques clés

Français

Le présent rapport vise à fournir des informations sur les principaux indicateurs socio-économiques de l’Iraq en mettant l’accent sur Bassora, Erbil et Bagdad et en soulignant certains aspects de la situation des personnes déplacées dans ces régions, de même que des femmes et des enfants.

Les indicateurs pertinents comprennent la situation économique générale, l'accès à l'emploi et aux moyens de subsistance, la pauvreté, la sécurité alimentaire et l’approvisionnement en eau, le logement et les conditions de vie, l'accès aux soins de santé, l'accès à l'éducation, l'accès au soutien et à l'assistance, et le rôle des réseaux de soutien.

Le présent rapport a été rédigé par l’Office de la migration du ministère slovaque de l’Intérieur (service de documentation et de coopération étrangère), avec la contribution de la section COI de l’EASO. Par ailleurs, le Service estonien de la police et des garde-frontières et le Bureau de l’immigration et de l’asile (Centre de documentation) de la Hongrie ont procédé à une relecture du présent rapport, en concertation avec l’EASO. Le présent rapport a également été relu par Géraldine Chatelard, socio-anthropologue et spécialiste de l’histoire contemporaine.

La rédaction du présent rapport a été achevée le 9 janvier 2019. Aucun événement survenu après cette date n’est mentionné dans ce rapport.

Politique de traitement

En raison d’une augmentation des actes de violence et des actes terroristes, la situation en Irak s’est détériorée depuis le printemps 2013 en ce qui concerne la sécurité et les droits humains. L’offensive terrestre menée en Irak par l’EI depuis juin 2014 a produit une nouvelle escalade de la violence et plongé le pays dans un conflit armé interne meurtrier. Les parties en conflit visent également des civils pour des raisons ethniques, religieuses ou politiques.

Au cours de l’année 2015, la pression mise sur l’EI a été de plus en plus grande dans plusieurs régions d’Irak. Les troupes irakiennes, les milices chiites et les peshmergas kurdes ont réussi à chasser cette organisation des zones qu’elle avait conquises. En 2016, l’EI a poursuivi son repli et de grandes parties du territoire sous son contrôle ont été reprises par les troupes régulières. La reprise des zones occupées par l’EI a eu un impact manifeste sur les conditions de sécurité en Irak dans leur ensemble. La diminution des violences se poursuit en 2017.

Il ressort des informations disponibles que le niveau de la violence, l’impact de la violence terroriste et les conséquences de l’offensive de l’EI varient toujours fortement d’une région à l’autre. Cette variation importante caractérise également la situation en matière de sécurité et de droits humains en Irak.

Land: 
Irak
Nouvelle adresse CGRA