EASO COI Report. National service, exit, and return

Français

The report is designed to deliver relevant information for international protection determination in Europe. The report is not meant to give a complete view of the current political or human rights situation in Eritrea.

Chapter 1 provides a brief overview about the developments in Eritrea’s foreign affairs, internal affairs, religious issues and legal framework since 2016, including the peace declaration with Ethiopia of 2018.

The subsequent three chapters provide a COI update on the topics relevant for international protection determination: national service, legal and illegal exit, and return. These chapters mostly describe the relevant legal framework governing the concerned issue, the government position on the issue (if available), followed by information from the used publications and by the interlocutors interviewed in Eritrea, Ethiopia, and Europe.

The drafting of this report was finalised in August 2019. Any event taking place after this date is not included in this report.

EASO would like to acknowledge the State Secretariat for Migration (SEM), Division Analysis (Länderanalyse SEM, Switzerland), as the drafter of this report.

The following national asylum and migration departments have reviewed the report, together with EASO:

Germany, Federal Office for Migration and Refugees (BAMF), Country Analysis

Sweden, Swedish Migration Agency, Section for Information Analysis

This report was written according to the EASO COI Report Methodology (June 2019).

Politique de traitement

La politique définie par le commissaire général se fonde sur une analyse approfondie d’informations récentes et détaillées sur la situation générale dans le pays. Ces informations ont été recueillies de manière professionnelle auprès de diverses sources objectives, dont le Bureau européen d’appui en matière d’asile, le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies, des organisations internationales de défense des droits de l’homme, des organisations non gouvernementales, ainsi que la littérature spécialisée et les médias. Pour définir sa politique, le commissaire général ne se fonde donc pas exclusivement sur les COI Focus publiés sur le site du CGRA, qui ne traitent que de certains aspects particuliers de la situation du pays. Le fait qu’un COI Focus date d’un certain temps déjà ne signifie donc pas que la politique menée par le commissaire général ne soit plus d’actualité.

Pour examiner une demande d’asile, le commissaire général tient non seulement compte de la situation objective dans le pays d’origine à la date de la décision mais également de la situation individuelle et des circonstances personnelles du demandeur. Chaque demande d’asile est examinée au cas par cas. Le demandeur d’asile doit montrer de manière suffisamment concrète qu’il éprouve une crainte fondée de persécution ou court un risque réel d’atteintes graves. Il ne peut donc se contenter de renvoyer à la situation générale dans son pays mais doit également présenter des faits concrets et crédibles le concernant personnellement.

Pour ce pays, il n’y a pas une note de politique de traitement disponible sur le site Internet du CGRA.

Land: 
Erythrée

Nouvelle adresse CGRA