EUAA COI Report. Female Genital Mutilation/Cutting in Ethiopia

Français

The report Female Genital Mutilation/Cutting in Ethiopia (FGM/C) provides background information and mapping of FGM/C practices and trends at national and regional level in Ethiopia for the then-9 regions and two chartered cities covered by the last Demographic and Health Survey (DHS) conducted in 2016. While relying on the last DHS as a starting point, the report complements, contrasts and/or corroborates it with more recent studies and research carried out and published mostly in the period 2015 - 2022. The report provides details on the legal and policy framework, national statistics and under-reporting issues, societal attitudes, information on FGM performers, and cross-border practices. Finally, the report engages with regional variations and current trends/attitudes.

The reference period is from 2016 to March 2022. The information gathered is a result of desk research and expert interviews and input until 31 March 2022. Some limited additional information was added during the finalisation of this report in response to feedback received during the quality control process, until 29 April 2022.

This report was written by the COI Sector of the EUAA. The following departments and organisations have reviewed the report, together with EUAA:

- The Netherlands, Immigration and Naturalisation Service, Office for Country Information and Language Analysis (OCILA)

- Belgium, Office of the Commissioner General for Refugees and Stateless Persons, Cedoca – Documentation and Research Centre

- Norway, Landinfo, The Norwegian Country of Origin Information Centre

This report was written according to the EUAA COI Report Methodology (2019).

Politique de traitement

La politique définie par le commissaire général se fonde sur une analyse approfondie d’informations récentes et détaillées sur la situation générale dans le pays. Ces informations ont été recueillies de manière professionnelle auprès de diverses sources objectives, dont le Bureau européen d’appui en matière d’asile, le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies, des organisations internationales de défense des droits de l’homme, des organisations non gouvernementales, ainsi que la littérature spécialisée et les médias. Pour définir sa politique, le commissaire général ne se fonde donc pas exclusivement sur les COI Focus publiés sur le site du CGRA, qui ne traitent que de certains aspects particuliers de la situation du pays. Le fait qu’un COI Focus date d’un certain temps déjà ne signifie donc pas que la politique menée par le commissaire général ne soit plus d’actualité.

Pour examiner une demande d’asile, le commissaire général tient non seulement compte de la situation objective dans le pays d’origine à la date de la décision mais également de la situation individuelle et des circonstances personnelles du demandeur. Chaque demande d’asile est examinée au cas par cas. Le demandeur d’asile doit montrer de manière suffisamment concrète qu’il éprouve une crainte fondée de persécution ou court un risque réel d’atteintes graves. Il ne peut donc se contenter de renvoyer à la situation générale dans son pays mais doit également présenter des faits concrets et crédibles le concernant personnellement.

Pour ce pays, il n’y a pas une note de politique de traitement disponible sur le site Internet du CGRA.

Land: 
Éthiopie