Informations sur les pays

Rapports récemment ajoutés

21 juin 2019

L’objectif de la présente recherche consiste à dresser un état des lieux de la situation sécuritaire au Burkina Faso. Elle porte en particulier sur la période allant du 1er janvier 2017 au 30 avril 2019.

Les recherches ont été clôturées le 31 mai 2019.

20 juin 2019

L’objectif de la présente recherche consiste à dresser un état des lieux de la situation sécuritaire au Niger. Elle porte en particulier sur la période allant du 1er février 2018 au 30 avril 2019. Ce document constitue une mise à jour de deux COI Focus distincts : le COI Focus Niger. Situation sécuritaire du 23 mai 2016 et le COI Focus Niger. Addendum. Situation sécuritaire du 1er mai 2016 au 31 janvier 2018 du 20 février 2018.

La recherche documentaire a été clôturée le 2 mai 2019. Toutefois, les autorités nigériennes ayant décidé de proroger l’état d’urgence dans certains départements en juin 2019, soit au moment de la publication de ce document, le Cedoca a mis à jour les informations à ce propos.

14 juin 2019

Le présent rapport est une mise à jour du COI Focus daté du 20 juillet 2018 qui a pour titre Sort des Congolais rapatriés en République démocratique du Congo (RDC) depuis 2015. Il s’intéresse à l’attitude des autorités congolaises vis-à-vis de leurs ressortissants de retour après avoir quitté illégalement le pays et/ou avoir introduit une demande de protection internationale (DPI) en Belgique et/ou y avoir séjourné. Le traitement que réservent les autorités aux ressortissants de retour en raison de leur profil politique, ethnique, religieux ou terroriste ne fait pas l’objet de cette recherche.

Ce rapport couvre la période entre juillet 2018 et mai 2019.

Tous les rapports (104)

Irak

14 Novembre 2018

Le présent COI Focus dresse un état des lieux de la situation sécuritaire à Bagdad. Les recherches concernent plus particulièrement la période allant d’avril à fin octobre 2018 et ont été effectuées du 5 au 12 novembre 2018. Ce document remplace la version précédente du 26 mars 2018, dont il ne constitue toutefois qu’une mise à jour limitée. La situation sécuritaire dans la capitale irakienne est restée généralement stable et n’a pas été marquée par des événements de grande ampleur (à l’exception des élections législatives de mai 2018). Cette mise à jour se concentre dès lors sur les changements observés dans les indicateurs d’insécurité et dans la typologie de la violence à Bagdad au cours de la période couverte par le présent rapport.

26 Mars 2018

Après la période des années 2014 à 2016, où le niveau de la violence dans la ville et la province de Bagdad est resté stable, avec de nombreux attentats faisant chaque mois plusieurs centaines de morts et des blessés, on observe depuis fin 2016-début 2017 une nette tendance à la baisse du nombre des attentats et des victimes.

14 Mars 2018

Le présent COI Focus a pour but de dresser un état des lieux des conditions de sécurité dans les provinces septentrionales administrées par le gouvernement régional kurde (Kurdish Regional Government / KRG), qui forment la Région autonome du Kurdistan. Les sources en langue anglaise la désignent souvent par le sigle KRI, pour Kurdish Region of Iraq. Cette région se compose de quatre provinces, à savoir Erbil, Suleymaniyah, Dohouk et Halabja.

28 Février 2018

Ce document a pour but de présenter un tableau d’ensemble de la violence dans les provinces du sud de l’Irak (Babil, Bassora, Kerbala, Najaf, Wasit, Qadisiya, Thi-Qar, Maysan et al-Muthanna).

18 Juillet 2017

Les neuf provinces méridionales de l’Irak n’ont pas été directement touchées par l’offensive lancée par l’EIIL en juin 2014 dans le centre de l’Irak, à l’exception du nord de la province de Babil, où l’EI a tenté d’ouvrir des voies pour attaquer Bagdad, via les routes terrestres à l’ouest et au sud-ouest de la capitale.

31 Mars 2016

La province de Bagdad est formellement sous le contrôle du gouvernement et des forces de sécurité irakiennes mais des milices chiites jouent un rôle important sur le terrain.  Ces milices participent aux contrôles de sécurité et au maintien de l’ordre dans la capitale, ce qui n’est pas sans inquiéter la minorité sunnite, qui craint une reprise de la guerre civile de 2006-2007.

Pages

Nouvelle adresse CGRA