Travailler pour le CGRA

Jobs en vue

  • L’officier de protection est la figure-clé dans l’accomplissement de la mission fondamentale du CGRA. Il a une formation universitaire, est passionné par les droits de l’homme et la politique internationale et possède d’excellentes aptitudes rédactionnelles

    L’officier de protection développe une connaissance approfondie des pays d’origine des demandeurs de protection internationale et suit régulièrement des formations afin de maintenir à jour son expertise et les compétences nécessaires à l’exercice de sa fonction.

    L’officier de protection entend le demandeur de protection internationale à propos de tous les éléments que contient le dossier. Il en vérifie la crédibilité et examine si les motifs de la demande répondent aux critères qui peuvent aboutir à l’octroi d’un statut de protection. L’officier de protection rédige ensuite une proposition de décision dûment motivée.

    La neutralité, le respect et l’empathie sont des qualités indispensables de l’officier de protection.

     

  • L’assistant administratif joue un rôle important au sein du CGRA. Il assure le bon déroulement de la procédure d’asile sur le plan administratif. Il est investi d’un large éventail de tâches.

    Au sein des sections géographiques, l’assistant administratif veille à ce que les dossiers d’asile parviennent le plus rapidement possible à l’officier de protection. C’est lui qui convoque le demandeur d’asile à l’audition, qui organise le planning des auditions et qui les attribue aux officiers de protection. L’assistant administratif vérifie également si le demandeur d’asile souhaite recourir aux services d’un interprète.

    Au Helpdesk réfugiés reconnus et apatrides, l’assistant administratif établit les documents destinés aux réfugiés et apatrides reconnus.

    Dans d’autres services de support, la fonction d’assistant administratif est également essentielle pour le traitement des dossiers d’asile.

  • Le CGRA fait appel à quelque 200 traducteurs-interprètes, ce qui représente un total d’une centaine de langues et dialectes différents.

    Le traducteur-interprète permet la communication entre le demandeur d’asile et l’officier de protection lors de l’audition au CGRA. Il restitue le plus fidèlement possible le récit du demandeur d’asile en français, néerlandais ou anglais. Parallèlement, il traduit les questions de l’officier de protection au demandeur d’asile dans sa langue maternelle.

    Le traducteur-interprète se voit aussi régulièrement demander de traduire des documents présentés par le demandeur d’asile de sa langue maternelle vers le français, le néerlandais ou l’anglais.

    Il est capital que le traducteur-interprète se montre neutre et n’intervienne pas dans l’évaluation de la demande d’asile. Il doit en outre respecter un code de déontologie.

    Le traducteur-interprète travaille comme indépendant pour le CGRA et est rémunéré à la prestation.

Postes vacants

  •  

    TRADUCTEUR-INTERPRÈTE

    Le CGRA est à la recherche de traducteurs-interprètes pour les langues suivantes :

    • Néerlandais/Français - Kurde/Surani d’Irak
    • Néerlandais/Français – Kurde/Badini d’Irak
    • Néerlandais/Français - Kurde/Kurmanji de Syrie
    • Néerlandais/Anglais – Tigrinya de l'Erythrée

    Pour plus d’informations concernant le contenu de la fonction, le profil, le statut des traducteurs-interprètes et la procédure de sélection :

    Contenu de la fonction

    Le CGRA sollicite quotidiennement des interprètes et des traducteurs afin de permettre la communication entre le demandeur d’une protection internationale et l’officier de protection. À cet effet, le CGRA peut faire appel à quelque 200 interprètes et traducteurs indépendants qui, ensemble, maîtrisent environ 90 dialectes et langues source différents.

    En tant qu'interprète ou traducteur, vous êtes ponctuel et discret, et vous maîtrisez parfaitement votre langue maternelle (ainsi que, éventuellement, d’autres langues source). Vous parlez également couramment le français, le néerlandais ou l'anglais.

    En tant qu'interprète, lors de l'entretien personnel, vous restituez de manière complète, fidèle et neutre le récit du demandeur et les questions de l’officier de protection, de votre langue maternelle (et éventuellement d’autres langues source que vous maîtrisez) en français, néerlandais ou anglais (et inversement).

    En tant que traducteur, vous restituez un texte de manière complète, fidèle et neutre, de votre langue maternelle en français, néerlandais ou anglais. Vous n'intervenez d'aucune autre manière dans l'évaluation des demandes de protection internationale.

    Conditions de recrutement

    Pour effectuer des missions d’interprétation/de traduction pour le CGRA :

    • vous avez de préférence plus de 21 ans et au moins 18 ans ;
    • vous jouissez d’un statut de séjour légal en Belgique ou dans un État membre de l'UE ;
    • vous n'avez pas de demande de protection internationale qui soit pendante ;
    • vous n'exercez ou n'avez exercé aucune activité susceptible de nuire à la neutralité et à l'indépendance du CGRA ;
    • vous exercez votre activité d'interprète et/ou de traducteur à titre indépendant, c'est-à-dire que vous disposez d’une carte professionnelle (le cas échéant), que vous êtes inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE), que vous êtes affilié à une caisse de sécurité sociale pour indépendants et à une caisse d'assurance maladie, que vous possédez un numéro de TVA ou que vous êtes disposé à entreprendre toutes les démarches nécessaires en ce sens ;
    • vous acceptez et adhérez au code de déontologie pour les interprètes qui effectuent des prestations pour le compte du CGRA ;
    • vous êtes disposé à vous soumettre à une vérification de sécurité par l'Autorité nationale de sécurité, conformément aux lois du 11 décembre 1998 sur les habilitations de sécurité et à leurs arrêtés d’exécution (certaines données de base seront examinées sur le plan policier et judiciaire, et l’on vérifiera également si vous êtes connu ou non des services belges de renseignement et de sécurité) ;
    • vous avez passé, avec succès, un entretien de sélection avec le service des Interprètes du CGRA.

    Avoir un diplôme (en langues) (niveau minimum B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR)) de l'enseignement supérieur. Être assermenté comme traducteur-interprète juré, traducteur-interprète diplômé par les autorités flamandes ou être traducteur/interprète du SeTIS de Bruxelles/Wallonie ne sont pas des conditions en soi pour être recruté, mais constituent certainement un atout.

    Compétences

    Techniques :

    • Vous maîtrisez au moins le niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) dans votre langue maternelle (et éventuellement d’autres langues source) et dans votre (vos) langue(s) cible (= français, néerlandais ou anglais) ;
    • Vous êtes familiarisé avec la terminologie et les procédures propres à l'examen d'une demande de protection internationale (ou vous êtes disposé à vous familiariser avec celles-ci) ;
    • Vous avez une connaissance générale de la situation politique, religieuse, économique, sociale, militaire et culturelle des pays d'origine dont vous maîtrisez les langues ;

    Génériques :

    • Vous êtes
      • joignable (par téléphone et/ou par e-mail)
      • organisé
      • ponctuel
      • résistant au stress
      • à l’écoute des autres
      • flexible ;
    • Vous possédez
      • de bonnes aptitudes à la communication
      • une bonne mémoire
      • une bonne endurance et des capacités d’adaptation ;
    • Vous travaillez avec précision et le souci du détail ;
    • Vous êtes orienté client ;
    • Vous êtes conscient de vos propres valeurs, comportements et préjugés ;
    • Vous êtes prêt à vous développer.
    Statut social et Rémunération

    Statut social

    En tant que traducteur-interprète pour le CGRA, vous travaillez comme indépendant (à titre principal ou complémentaire). Vous êtes inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) et affilié à une caisse d'assurance sociale ainsi qu’à une caisse d'assurance maladie. Vous disposez d'un numéro de TVA (et vous pouvez bénéficier ou non du régime d'exonération des petites entreprises).

    L'interprétation et la traduction pour le compte du CGRA ne garantissent pas un volume de travail suffisant ni un revenu stable. Le CGRA vous rémunère à la prestation en tant que traducteur-interprète. Le volume de travail est imprévisible et dépend du nombre de demandeurs d’une protection internationale qui se présentent au CGRA. Dans cette brochure vous trouverez les réponses aux questions les plus fréquemment posées quant au statut social du traducteur-interprète auprès de l’Office des étrangers (OE), du CGRA et du Conseil du contentieux des étrangers (CCE).

    Rémunération

    Les tarifs s’appliquant aux prestations d'interprétation et de traduction pour le compte du CGRA sont fixés par un arrêté ministériel et sont indexés annuellement.

    • Tarif pour les prestations d’interprétation : 36,52 € par heure.
    • Tarif pour les prestations de traduction : 27,09 € par page dactylographiée de 30 lignes comptant 75 caractères.
    • Indemnité pour les frais de transport : 0,51 € par km avec un maximum de 100 km aller-retour.

    Toutes les indemnités sont des montants bruts (hors TVA).

    Le CGRA rémunère le traducteur-interprète dans le mois suivant celui au cours duquel les prestations ont été fournies.

    Postuler

    Êtes-vous intéressé(e) par l’interprétation et/ou la traduction pour le CGRA et souhaitez-vous faire partie de la base de données des interprètes auxquels le CGRA fait appel ? Dans ce cas, veuillez remplir dans son intégralité le formulaire d’inscription ci-joint et envoyez-le à cgra-cgvs.interpretations@ibz.fgov.be ou à Service des Interprètes du CGRA, Rue Ernest Blerot, 39, 1070 Bruxelles.

    Sur la base de ce formulaire, le CGRA décidera si votre candidature entre en ligne de compte.

    Si votre candidature est retenue et que votre langue maternelle (ou d'autres langues source que vous maîtrisez) est une langue recherchée par le CGRA à court terme, vous serez immédiatement invité à un entretien de sélection.

    Si votre candidature est retenue mais que votre langue maternelle (ou d'autres langues source que vous maîtrisez) n'est pas une langue recherchée par le CGRA à court terme, votre candidature sera conservée dans une « réserve » et sera ajoutée à un fichier reprenant les candidats traducteurs-interprètes, afin de vous inviter éventuellement plus tard à un entretien de sélection. Vous en serez informé.

    Vous serez également informé si votre candidature n'est pas retenue.

    Vie privée

    Le CGRA attache une grande importance au respect de la vie privée et à la protection de vos données personnelles dans l'exercice de ses missions légales.

    Les données à caractère personnel mentionnées dans le formulaire d’inscription ne seront traitées qu'à des fins de gestion interne, à savoir pour le recrutement de traducteurs-interprètes et la tenue d'une liste d'interprètes dans le cadre de la gestion des missions d'interprétation et de traduction nécessaires au traitement des demandes de protection internationale. Le CGRA ne transmettra pas vos données personnelles à des tiers sans votre consentement préalable et explicite.

    Les données personnelles que vous avez mentionnées dans le formulaire d'inscription ne seront pas conservées plus longtemps que nécessaire pour les finalités en vue desquelles elles sont traitées. Elles sont généralement utilisées aussi longtemps que le requièrent les besoins du service. Dès que le CGRA n'a plus besoin de vos données personnelles, il les supprime.

    • Si le CGRA décide de faire appel à vos services de traducteur et/ou d'interprète et de vous ajouter à la liste d'interprètes du CGRA, votre formulaire d'inscription sera versé à votre dossier personnel d’interprète au CGRA.
    • Si le CGRA décide, à l'issue d'un entretien de sélection ou non, de ne pas donner suite à votre candidature, votre formulaire d’inscription sera détruit. Votre candidature en elle-même sera toutefois conservée, pendant une période de trois ans.
    • Si le CGRA décide de conserver votre candidature dans une « réserve » en vue d'une éventuelle collaboration future, vos données personnelles seront conservées pendant cinq ans dans un fichier reprenant les candidats traducteurs-interprètes potentiels.

    Vous avez le droit de contrôler vos données personnelles. Vous disposez ainsi d'un droit de consultation, de rectification, d’ajout à et de suppression de vos données personnelles. Si vous souhaitez faire valoir ces droits, vous pouvez toujours contacter le délégué à la protection des données (DPO, Data Protection Officer) du CGRA via ce lien : https://ibz.be/fr/comment-exercer-vos-droits.

    Si vous estimez que le CGRA ne traite pas vos données personnelles conformément au Règlement général sur la protection des données, vous pouvez également introduire une plainte auprès de l'Autorité de protection des données, Rue de la Presse 35, 1000 Bruxelles (https://www.autoriteprotectiondonnees.be/).

    Contact

    Service des Interprètes du CGRA

    Rue Ernest Blerot, 39

    1070 BRUXELLES

    E-mail : cgra-cgvs.interpretations@ibz.fgov.be

     

Nouvelle adresse CGRA